Accordéon

On le surnomme : « piano à bretelles, piano du pauvre, le boutonneux, boîte à punaises, biniou, soufflet à chagrin, boîte à frissons… »
Il est aussi populaire que méconnu.
Sa réputation le place dans la catégorie « musette », et pourtant il sait se glisser dans tous les styles de musique (jazz, jazz manouche, classique, traditionnel, rock, chanson française), partout dans le monde.

L’accordéon est un instrument à vent, de la même famille que l’harmonica.
Au premier abord, il est constitué de deux claviers implantés dans deux caisses. Ces deux caisses sont reliées par un soufflet. Mais la clé de l’objet est à l’intérieur. C’est une lame fine de métal que l’on appelle l’anche.

Comment ça marche ?

Même si l’instrument est constitué de près de 3 500 pièces, son fonctionnement est relativement simple.
Il utilise le principe de l’anche libre qui est une lame métallique, fixée (rivée ou vissée sur un châssis) par une extrémité et libre par l’autre. Au contact de l’air, la lame émet une vibration qui génère un son. C’est en quelque sorte les cordes vocales de l’accordéon.

L’accordéon à basses standards à la particularité de posséder une singularité, à ma connaissance, que ne possède aucun autre instrument acoustique, celle des accords préfabriqués.

Ce système permet de jouer une mélodie en s’accompagnant facilement. En effet, en appuyant sur une seule touche, on joue plusieurs notes en même temps.

L’accordéon à basses chromatiques est né d’une innovation mécanique qui développe les possibilités techniques du clavier Main Gauche. Ce système appelé « déclencheur » fut inventé par les Soviétiques en 1926. Il permet de convertir, même en cours d’interprétation, le clavier gauche en un clavier « standard » sans accords préfabriqués. Ce dernier présente alors une étendue sonore comparable à la main droite.

Cette évolution technique permet désormais d’interpréter de façon parfaite des œuvres classiques comme des fugues de Jean-Sébastien Bach.

Quel style de musique peut-on jouer à l’accordéon ?

Souvent très connu dans le style « musette », l’accordéon a pourtant su s’intégrer et s’imposer au fil des années dans pratiquement tous les styles musicaux (cf. « Quelques liens »).

Seul ou en groupe, l’accordéon s’est fait une place aux travers d’esthétiques musicales très variées (classique, jazz, chanson, rock, musique du monde etc….), et se marie avec diverses formations instrumentales.

Pour qui ?

Il existe plusieurs sorte d’accordéon : le diatonique, le chromatique, l’accordéon à touche boutons ou alors à touche piano.

Cependant, à l’Ecole de Musique de Saint-Galmier, vous enseignons uniquement l’accordéon chromatique (à basses standards et/ou à basses chromatiques), possédant des touches boutons ou piano.

A partir de 6 ans (avec des instruments qui sont adaptés à la taille de l’enfant) et plus, vous pouvez venir apprendre à jouer de l’accordéon.

Quelques liens 

Jazz manouche : https://www.youtube.com/ HYPERLINK « https://www.youtube.com/watch?v=d2AjCoHzlKM »watch?v=d2AjCoHzlKM

Pièce du répertoire : https://www.youtube.com/watch?v=hvIVKbN__fE

Richard Galliano: https://www.youtube.com/wa HYPERLINK « https://www.youtube.com/watch?v=ghTWSSFYjJ8″tch?v=ghTWSSFYjJ8

Forrò : https://www.youtube.com/watch?v=6FMRX8uhXww

https://www.youtube.com/watch?v=6oWlcJQrfmc

Crazy accordion trio: https://www.youtube.com/watch?v=XVIsQHL555U

Register

You don't have permission to register