Trombone

Le trombone à coulisse

Le trombone est l’instrument le plus simple qui soit puisqu’il s’allonge ou se raccourcit pour produire la note désirée. Il suffit de s’habituer aux différentes longueurs.
Toutes les familles d’instruments de musique prennent pour référence les différentes voix humaines. Par exemple, on trouve des saxophones soprano, alto, ténor, baryton et basse. Chez les cuivres, si la trompette représente la voix féminine, le trombone lui, remplace la voix masculine.

Berlioz en parlait ainsi :

Le trombone est, à mon sens, le véritable chef de cette race d’instrument à vent que j’ai qualifié d’épique. Il possède,

en effet, au suprême degré la noblesse et la grandeur. Il a tous les accents, graves ou forts, de la haute poésie musicale depuis l’accent religieux imposant et calme, jusqu’ aux clameurs forcenées de l’orgie.

Pour prendre à contrepied cette envolée de Berlioz, Richard Strauss (donc le père) donnait ce conseil à un de ses élèves pendant un cours de direction:
« Lors d’un concert, évite de regarder les trombones ; sinon ça les encourage ……………… »
C’est, en effet, l’instrument le plus puissant de l’orchestre et il pêche parfois par un peu trop d’enthousiasme !

Les enfants et le trombone :
L’originalité de l’instrument (il est le seul à posséder une coulisse) attire facilement l’attention des enfants. L’expérience nous montre cependant que cet attrait est souvent instinctif et inexplicable. On peut observer que la population de petits trombonistes est souvent composer d’enfants au caractère bien trempé et à la personnalité affirmée. Les filles en font souvent un cheval de bataille pour affirmer leur différence et ne pas être réduites aux instruments plus particulièrement « féminins ».

Register

You don't have permission to register