Trompette

Qu’est ce que la trompette ?

Un peu d’histoire

Le timbre éclatant de la trompette a depuis longtemps destiné cet instrument à des fonctions guerrières et religieuses qui l’auréolent d’un grand prestige : les Égyptiens attribuent l’invention de la trompette au dieu Osiris ; les Hébreux en réservent l’usage à leurs prêtres ; les Grecs et les Romains l’utilisent à des fins militaires…

Au Moyen Âge, les Européens empruntent aux Arabes la « buisine » (« buysine », « buzine », « busine »…) et la « trumpa » métallique. Au XIVe siècle, les facteurs découvrent la possibilité de courber un tube de métal. La longue buisine se transforme ainsi en un tube enroulé sur lui-même ; l’instrument devient plus court, donc plus maniable.

Au XVIIe siècle, les changements esthétiques et l’intérêt croissant des compositeurs pour les modulations harmoniques nécessitent des instruments aux possibilités plus importantes. Les musiciens appliquent à leur instrument la technique du « bouché » : en obstruant partiellement le pavillon avec leur main, ils rendent plus grave le son émis.

Au XVIIIe siècle, certains facteurs augmentent les possibilités de la trompette en la dotant de tubes supplémentaires, d’une coulisse ou en lui ajoutant des clefs.

Les années 1810 voient une invention déterminante : celle des pistons, par Heinrich Stölzel et Friedrich Blühmel ; avec ce mécanisme, l’instrumentiste peut dériver à volonté la colonne d’air dans de petits tubes supplémentaires, produisant ainsi des sons plus graves et qui peuvent être simultanés. Les trompettes modernes sont en général équipées de trois pistons, plus rarement de quatre.

Voici une « présentation de la trompette » destinée aux enfants d’éveil, au parcours découverte, aux scolaires et bien sûr toutes les personnes désireuses de découvrir cet instrument :

 https://youtu.be/6lQTwE0pqHs

Register

You don't have permission to register